Voyager, c'est bien utile.

Rage ! Rage ! Rage !

29 décembre 2009

Roland Barthe et soustraction.

Eugene_Delacroix_Before_lightning_shrinking_of_horse

E.Delacroix -  Before lightning shrinking of horse

Il aurait dû être Comédien. Ou metteur en scène.

Il a l'art des mots grandiloquents. Il a le sens de la théâtralité et un goût prononcé pour les portes qui claquent. Il sait se mettre dans des colères monumentales, et élever la voix. Il a un talent inné pour le théâtre. Mais pas n'importe lequel, je parle de celui qui vous saigne, vous arrache jusqu'à la dernière larme, celui qui vous touche profondémment. Celui qui vous mène à l'état humain le plus misérable, celui qui rythme les hoquêts de vos sanglots pitoyables. C'est lorsque ce théâtre parvient à tant de laideur, que vous saisissez parfois l'ampleur de la Comédie Humaine.  C'est ce théâtre dont on rit des années après, ce drame qui vous parait démodé. C'est ce théâtre paradoxal : à la fois prévu dans son déroulement le plus fatal mais aussi innatendu et complètement absurde. Le sens nous échappe, l'échéance s'abat sur nous comme un coup de massue. C'est ce théâtre grandiose auquel on assiste, impuissants.  On aimerait se lever dignement et implorer cet acteur infâme pour qu'il cesse cette comédie. Mais on ne peut pas. L'épaisseur des paroles, l'emphase du comédien, le jeu de la sensation, l'illusion complète. C'est ça le théâtre.


Posté par Midwest à 12:13 - Permalien [#]